Fatras

PAGE EN CONSTRUCTION

Fatras, subst. masc.

Fam., gén. employé au sing.

A.− Amas confus, désordonné, de choses hétéroclites. Un fatras de livres, de paperasses. Synon. fouillis. J’ai fait toutes ces découvertes dans l’énorme fatras des papiers de mon père (Courier, Lettres Fr. et It.,1816, p. 873). Un fatras de chaises réduites à l’état de fagots (Malraux, Espoir,1937, p. 847):

1. Hier, en essayant de mettre un peu d’ordre dans le fatras de ma bibliothèque, j’ai retrouvé le vieux livre dans lequel ma mère m’a appris à lire. Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 88.

B.− Au fig. Ramassis d’idées, de paroles et surtout d’écrits, formant un ensemble disparate et incohérent. Fatras académique, philosophique, scientifique. C’est [un poème de V. Hugo] un fatras, un fouillis, un amoncellement de littérature (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 763). L’univers intellectuel était pour moi un vaste fatras où je me dirigeais à tâtons (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 343).

Les commentaires sont fermés.